Un généraliste poursuivi pour agressions sexuelles sur des patientes de 13 à 90 ans | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un généraliste poursuivi pour agressions sexuelles sur des patientes de 13 à 90 ans

Depuis cette première plainte, les gendarmes ont contacté plus de 150 patientes du praticien.
Un médecin généraliste installé entre Cancale et Saint-Malo est en détention provisoire depuis le mois de décembre 2019. Il est accusé d'agressions sexuelles sur au moins 19 patientes âgées de 13 à 90 ans. Le praticien demande sa remise en liberté dans l'attente de son procès.

 

L'alerte visant ce généraliste roumain de 46 ans a été donnée par une patiente de 90 ans en novembre dernier. "Elle a expliqué qu'au moment de l'ausculter, le docteur lui a demandé de dégrafer son soutien-gorge. Il lui a ensuite caressé la poitrine et embrassé un de ses seins", rapporte la juge de la chambre de l'instruction de Rennes.

Depuis cette première plainte, les gendarmes ont contacté plus de 150 patientes du praticien. 18, ont déposé plainte pour agression sexuelle, dont une mineure de 13 ans. Les patientes ont toutes été soumises à des palpations mammaires alors qu'elles consultaient pour des infections bénignes.

Une patiente de 87 ans aurait été "embrassée sur la bouche", avant de subir "une palpation du pubis", détaille la juge. Une jeune fille de 15 ans venue pour une dispense de sport, qui avait refusé d’enlever son soutien-gorge, aurait senti le généraliste "frôler ses seins avec la main".

Le médecin s'est défendu en affirmant que "sa façon d’ausculter a été mal interprétée", qu’il effectuait ainsi des "gestes pour le dépistage du cancer du sein".

Le généraliste roumain installé en France depuis 2015 a déjà été suspendu temporairement d'exercice en 2017 pour avoir embrassé une patiente d'Ehpad "sur la bouche". Un directeur de lycée avait suspendu sa collaboration avec le praticien après que des élèves avaient rapporté "qu'il leur demandait de retirer leur soutien-gorge pour un certificat médical".

Le praticien a été suspendu par l'Ordre en attendant les résultats de l'enquête. Le maintien de sa détention provisoire ou son placement sous contrôle judiciaire devrait être décidé très prochainement.

 

[Avec ouest-france.fr et actu.fr]

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…