Contrat d’accès aux soins : mal né, mal aimé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contrat d’accès aux soins : mal né, mal aimé

“Le contrat d’accès aux soins a totalement manqué sa cible, le CAS n’a pas été signé par les chirurgiens, ils ne sont pas fous. C’est une escroquerie puisqu’il n’y a que des secteurs 1 titrés et quelques secteurs 2 à faible dépassement”, a commenté le Dr Jérôme Marty, le président de l’UFML (Union française pour une médecine libre), dont les adhérents ont battu le pavé ce lundi, rejoints par l’armée hétéroclite du “Collectif de mars” (voir encadré). A chacun sa manière de fêter l’officialisation du CAS entré en vigueur le...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…