Plus de plaintes contre les médecins, les réseaux sociaux en cause | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Plus de plaintes contre les médecins, les réseaux sociaux en cause

Au Royaume-Uni, de plus en plus de patients n'hésitent pas à déposer des plaintes contre leurs médecins. Une tendance qui se renforce avec l'influence des réseaux sociaux. Entre 2006 et 2012, le nombre de plaintes enregistrées par le General Medical Council (GMC), qui régule la pratique médicale au Royaume-Uni, a presque doublé, atteignant les 10 347 plaintes annuelles. Mais il n'y a aujourd'hui aucune preuve d'une dégradation de la qualité des soins. Une étude a donc été réalisée pour savoir pourquoi les patients se plaignaient tout à coup autant de...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…