L’IA de Google meilleure que les médecins généralistes pour réaliser un diagnostic

22/01/2024 Par M.G.
E-santé
Une nouvelle étude révèle que l’intelligence artificielle de Google, nommée Amie et ressemblant à ChatGPT, serait meilleure que les médecins pour établir un diagnostic.

Après l'apparition du robot ChatGPT, créé par l’entreprise américaine OpenIA, le géant Google a lui aussi voulu concevoir son propre robot conversationnel. Il a mis au point l’Articulate medical intelligence explorer, aussi appelé Amie. Ce type d’intelligence artificielle (IA) repose sur le modèle de langage étendu (LLM), permettant d’avoir une conversation avec le robot. Amie a été pensé pour établir des diagnostics médicaux après avoir échangé par chat avec un patient, en recueillant par exemple les antécédents médicaux du patient. C’est cette technologie qui est au cœur d’une nouvelle étude réalisée par le géant d’internet. Il a cherché à comparer Amie avec le travail des médecins généralistes. D’après l’étude, c’est l'IA conçue par Google qui serait la plus performante pour établir un diagnostic. Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé plusieurs expériences avec de faux patients, qui devaient simuler plusieurs scénarios cliniques préétablis, en indiquant une liste de symptômes à la fois à Amie et aux médecins. Le robot plus empathique que les médecins Les résultats montrent qu’à la fin de l’échange, le robot a fait preuve de plus d'empathie et a réussi à obtenir autant d’informations que les médecins. L’étude conclut également que seul en tête à tête avec le patient, le robot Amie est plus efficace et plus performant que les médecins. Mais, si les praticiens utilisent le robot de Google, ils peuvent être meilleurs dans l’établissement du diagnostic que seuls, d’après l’étude. L’utilisation d’Amie, seul, reste en revanche plus performant que la combinaison médecin et robot. “Cela peut sembler surprenant, mais cela a déjà été observé dans des expériences de diagnostic radiologique. Le médecin ne fait pas toujours confiance à l'IA. Quand elle arrive au même résultat, certains praticiens changent leur diagnostic”, explique le Pr Jean-Emmanuel Bibault, cancérologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou et chercheur en IA à l'Inserm. Mais Google reconnaît que Amie possède encore quelques limites. Les expériences effectuées pour cette étude, ont été réalisées avec de faux malades. “Il faudrait maintenant tester cette IA avec de vrais patients. Par ailleurs, le diagnostic ne repose pas toujours sur ce seul interrogatoire. Il peut exiger un examen clinique, des examens biologiques, de l'imagerie, etc. C'est donc une première étape. Mais les prochaines couvriront probablement l'ensemble des données du patient”, espère le cancérologue. L’étude montre également qu’il est important d’étudier les effets de l’IA combinés à la pratique d’un médecin, car même si l’IA réalise de nombreux progrès, la décision finale dans le domaine de la santé reste pour l’instant toujours rendue par le professionnel.   [Avec Le Point]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

8 commentaires
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de B M
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 4 mois
donc on peut faire des diagnostics sur la seule base d'un interrogatoire? Parce que pour cocher les bonnes cases comme si on était en condition d'examen scolaire ou d'internat, l'IA sera plus performa...Lire plus
Photo de profil de Petit Bobo
1,9 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 4 mois
L'IA c'est une "grosse tête", un robot avec une "tête bien pleine" mais nos patients sont -comme nous- des hommes imparfaits. Des hommes qui quand on leur demande d'exprime leurs doléances peuvent êtr...Lire plus
Photo de profil de Sophie Bauer
386 points
Débatteur Renommé
Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire
il y a 4 mois
Bref, l IA saurait repondre a des QCM! La medecine c est heureusement beaucoup plus que cela! En plus l etude est forcement biaisee, les fauts patients doivent savoir repondre aux questions de maniere...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17