De mauvaises économies sur la télécardiologie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

De mauvaises économies sur la télécardiologie

Les fabricants de matériel médical du SNITEM (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales) s’inquiètent de l’intention du conseil de l’hospitalisation de rendre un avis de radiation de la liste en sus des prestations d’hospitalisation des systèmes de télésurveillance pour défibrillateurs cardiaques implantables (DCI), et de les inclure dans les forfaits hospitaliers ou groupes homogènes de malades, au 1er mars 2013. Pour le SNITEM, cette décision serait "incompatible avec la volonté de développer la télémédecine " dans notre pays. Le SNITEM fait valoir que la télécardiologie est l’une des applications...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…