"Protocoles illégaux" contre le Covid : des médecins convoqués par l'Ordre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Protocoles illégaux" contre le Covid : des médecins convoqués par l'Ordre

Alors que plusieurs praticiens ont communiqué en plein coeur de l’épidémie de coronavirus sur leurs pistes de traitements, le Conseil national de l’Ordre des médecins annonçait fin avril avoir informé l’ANSM concernant des “protocoles illégaux” et saisi les conseils départementaux en vue de recueillir les explications des praticiens visés. Les premières convocations viennent de tomber.

 

Il y a un mois et demi, l’Ordre des médecins annonçait dans un communiqué avoir informé l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) concernant des “protocoles illégaux” mis en place par des médecins pour traiter le Covid-19. Attendue de pied ferme par le collectif anti fake medecine, l’instance dénonçait alors ces “remèdes miracles”, sources de “faux espoirs de guérison”. Elle indiquait également avoir saisi les conseils départementaux. Une vingtaine de médecins étaient à l’époque dans le viseur de l’Ordre.

Contacté par Egora ce jeudi 4 juin, le Dr Jean-Jacques Erbstein, médecin généraliste à Créhange en Moselle, confie avoir reçu une convocation de la part du CDOM pour s’expliquer sur son “protocole”, comme l’un de ses confrères. Alors que l’épidémie de coronavirus sévissait en France en avril dernier, et particulièrement dans l’est du pays, le praticien avait communiqué dans la presse locale sur un traitement combinant azithromycine, effizinc, Singulair et héparine.

 

“Responsabilité civile”

Le président du conseil de l’Ordre de Moselle l’avait alors contacté, lui indiquant que “des tas de confrères l’avaient appelé afin de [le] dénoncer pour publicité déloyale”. Ce dernier reprochait également au Dr Erbstein d’avoir réalisé une “soupe dans [son] coin”. L’Ordre avait de fait demandé au praticien de ne plus communiquer sur son traitement, puis l’ANSM avait également réclamé des explications sur leur “protocole”. “Qu’est-ce qu’on devait faire ? Simplement rediriger les personnes vers le 15 ?”, s’interrogeait le généraliste en colère dans un précédent entretien.

Dans un courrier récent que nous avons pu consulter...

34 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…