Son unique consœur déplaque pour devenir médecin conseil : un généraliste pousse un coup de gueule contre la CPAM | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Son unique consœur déplaque pour devenir médecin conseil : un généraliste pousse un coup de gueule contre la CPAM

Un généraliste va bientôt se retrouver seul à exercer dans sa commune des Deux Sèvres. Il vient d’apprendre que son unique consœur va quitter son cabinet dans quelques mois pour devenir médecin conseil à la CPAM 79. Agé de 68 ans, il souhaitait prendre sa retraite. Un projet tué dans l’œuf.

 

 

"Un médecin conseil, ça ne sert à rien ! Nous, ce qu’on veut, ce sont des médecins qui s’occupent de la santé des gens." Le Dr Kassem Dahrouge est remonté. Il vient d’apprendre que son unique consœur va quitter en octobre la commune de Mazières-en-Gâtine (Deux Sèvres) pour rejoindre la CPAM du 79 en tant que médecin conseil. Le généraliste âgé de 68 ans, qui compte déjà 2000 patients, va donc se retrouver seul très bientôt, alors qu’il envisageait de prendre sa retraite depuis un ou deux ans.

Le généraliste attendait en effet l’arrivée d’un jeune médecin dans la maison de santé (où sa consœur exerce) pour se retirer sereinement de la vie professionnelle. Le départ de sa consœur tue son projet dans l’œuf. "Je ne peux pas laisser [mes patients] sur le carreau", confie-t-il à La Nouvelle République. "Qu’est-ce que je peux leur dire? Rien! Tout est bouché à l’horizon, on ne voit pas la lumière au bout du tunnel."

Le Dr Dahrouge en veut surtout à la CPAM. "Je ne comprends pas l’attitude de la CPAM qui vient débaucher des médecins alors qu’elle sait très bien que nous avons déjà des difficultés à la campagne. Cela va mettre des gens dans des situations dramatiques ! fustige-t-il, ajoutant que "des médecins reçoivent des courriers de l’Assurance maladie pour leur demander s’ils ne veulent pas devenir médecin conseil".

Excédé, le généraliste prévient : il ne prendra pas les patients de sa consœur, son agenda étant déjà plein à ras bord. "Comment je pourrais prendre de nouveaux patients ? Je vais les orienter vers la CPAM !" ironise-t-il, impuissant. Un véritable cri d’alarme.

[avec La Nouvelle République]

45 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…