Interdire l'installation des médecins dans les zones "surdotées" : la supplique de 43 députés LREM à Olivier Véran | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Interdire l'installation des médecins dans les zones "surdotées" : la supplique de 43 députés LREM à Olivier Véran

Dans un courrier adressé le 5 octobre au ministre de la Santé, 43 députés LREM plaident en faveur d'un conventionnement sélectif des médecins pour lutter contre les déserts médicaux. "Nous vous conjurons de faire évoluer votre position", écrivent-il à Olivier Véran. 

Alors que les déserts "médicaux" s'étendent, et que "toutes les mesures incitatives ont été proposées aux médecins" sans succès, 43 députés LREM appellent le ministre de la Santé à explorer une autre "voie", dans un courrier révélé par La Dépêche du Midi : la limitation de la liberté d'installation. Puisque "l'obligation d'installation est un chiffon rouge que tous refusent", ces élus de la majorité, menés par la députée Muriel Roques-Etienne, avancent une proposition "bien plus acceptable" pour les principaux concernés, jugent-ils : définir, "à l'échelle des intercommunalités", des zones "surdotées avec interdiction de nouvelle installation dessus, comme cela existe déjà chez les kinésithérapeutes ou infirmiers".  

Ils appellent le ministre à se "placer du point de vue des patients et de l'opinion publique". 

Cette mesure serait complétée par une "relative dose de coercition dans l'accueil de stagiaires par tous les médecins", notamment dans les territoires "en voie de désertification", "afin de convaincre, par l’expérience, nos futurs médecins de l’intérêt d’exercer dans ces zones". 

Le Gouvernement s'est jusqu'ici opposé à toute mesure contraignante concernant l'installation des médecins, mettant en avant le risque de désaffection pour l'exercice libéral. Mais pour ces députés, l'heure est grave. "Nous vous conjurons de faire évoluer votre position en étudiant cette nouvelle logique, en vous plaçant du point de vue des patients et de l’opinion publique qui nous semble être majoritaire et dans le vrai quant à cette proposition que certains de nos adversaires politiques n’hésitent désormais plus à agiter pour déstabiliser les territoires concernés à la veille d’une séquence politique dont nous dépendons tous", écrivent-ils à Olivier Véran. 

Véritable marotte des élus de tous bords, le conventionnement sélectif des médecins libéraux a récemment fait l'objet d'une proposition de loi, déposée par le sénateur LR du Cantal Stéphane Sautarel. Nul doute que le sujet devrait être vivement débattu à l'occasion des campagnes présidentielle et législative. 

[avec LaDépêche.fr

66 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…