A La Réunion, les médecins libéraux se mettent en grève pour la venue de Braun

28/11/2022 Par Louise Claereboudt
Trois jours avant la mobilisation nationale dans les cabinets, les médecins libéraux de La Réunion ont observé une journée de grève, ce lundi 28 novembre, à l’occasion de la visite du ministre de la Santé. Ils protestent contre l’application de politiques de santé nationales sur leur île.

  Avant de se rendre à Mayotte, le ministre de la Santé François Braun est en déplacement ce lundi et demain, mardi 29 novembre, à La Réunion, dans le cadre, notamment, de la restitution des travaux du CNR Santé. Objectif avancé par le ministère : "identifier des solutions spécifiques pour répondre aux problématiques de santé locales". Mais les médecins libéraux de l’île ne voient pas cette visite du même œil. Ces derniers ont décidé de faire grève ce jour pour dénoncer le "mépris" dont ils se disent victimes. "On ne nous écoute pas", a dénoncé la Dre Christine Kowalczyk, présidente du bureau local de la CSMF, interrogée par la chaîne de télévision la 1ère. La généraliste explique le ras-le-bol de ses confrères par la volonté de l’Etat français d’imposer des objectifs nationaux à La Réunion, alors que la situation sanitaire y est bien différente de celle de la métropole. "A La Réunion, on a un accès à un médecin dans les 48 heures", assure-t-elle, précisant que l’île n’est pas un désert médical.

La médecine "ne se réorganisera pas en donnant les compétences de médecins à des gens qui ne sont pas formés", a-t-elle déclaré, alors que les discussions à l’Assemblée nationale vont dans le sens d’un partage de tâches entre médecins et autres soignants pour libérer du temps médical. "On ne délègue pas la prise en charge, le diagnostic et la thérapeutique à des gens qui n’ont pas été formés ou alors, c’est sincèrement se moquer de la population", a fustigé la Dre Kowalczyk. Selon la praticienne, à La Réunion, "la population n’a pas envie d’être soignée par des non-médecins". La généraliste déplore par ailleurs la quantité de "tâches administratives" qui incombent aux médecins libéraux : rédiger des certificats à tout-va, remplir le dossier médical partagé… Réclamant une meilleure rémunération des médecins libéraux pour permettre d’améliorer la prise en charge, la syndicaliste prévient : au-delà de cette grève du 28 novembre, les praticiens réunionnais participeront à celle, nationale cette fois, des 1er et 2 décembre. [avec La 1ère]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17