Installé dans un désert, le médecin déplaque... faute de patients

17/09/2019 Par Yvan Pandelé
Démographie médicale

Une généraliste installée depuis peu à Mourioux-Vieilleville, dans la Creuse, a décidé de fermer les portes de son cabinet ouvert trois jours par semaine, faute de patientèle. A peine arrivée, déjà repartie. La petite commune de Mourioux-Vieilleville (500 habitants), dans la Creuse, n'a pas vraiment eu le temps de se réjouir de l'arrivée d'un nouveau médecin. Installée depuis juillet, la nouvelle généraliste du village a décidé de fermer les portes de son cabinet. "On m'avait promis un désert médical, mais je ne vois qu'une dizaine de personnes passer par jour", explique le médecin à France Bleu Creuse. "Ce n'est pas assez pour couvrir toutes mes charges. Il m'en faudrait deux fois plus pour m'en sortir. Là, honnêtement ce n'est pas possible." Il faut dire que la praticienne avait pris la décision de n'ouvrir que trois jours par semaine, du lundi au mercredi, en complément de son activité de remplaçante dans le Loir-et-Cher. La décision suscite de la déception chez les habitants de la commune, qui se cherchait un nouveau généraliste depuis deux ans et demi. "Deux mois, ça ne suffit pas pour se faire une clientèle, elle aurait pu au moins passer l'hiver ici pour vraiment se faire un avis, s'agace Michel, l'un de ses patients. On va devoir faire 15 à 20 km pour trouver un médecin, et encore à condition de tomber sur quelqu'un qui vous accepte comme patient régulier. [Avec France Bleu Creuse]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17