Cancer prostatique : l’IRM transforme la stratégie diagnostique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer prostatique : l’IRM transforme la stratégie diagnostique

L’imagerie est précieuse aux différentes étapes de la prise en charge d’un cancer prostatique, du diagnostique à la surveillance. Le point avec le Pr Georges Fournier, président de l’Association française d’urologie et chef du service d’urologie au CHRU de Brest. Qu’apporte l’imagerie au diagnostic du cancer de la prostate? L’objectif est ici d’identifier les cancers de la prostate qui le “méritent“, et donc de proposer les biopsies à bon escient. Une certitude, l’échographie comme le scanner ne montrent pas les tumeurs prostatiques au stade précoce de leur développement, encore localisées...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…