L’Académie de médecine alerte sur les comportement à risque des jeunes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’Académie de médecine alerte sur les comportement à risque des jeunes

L’Académie nationale de médecine a organisé le 31 janvier dernier le premier Forum "Préserver la santé des enfants et des adolescents", ainsi que la première édition de la Jeune Académie nationale de médecine.

La santé des plus jeunes fait partie des principales préoccupations de l’Académie nationale de médecine. Or, de nombreux éléments la mette en péril. C’est pourquoi, avec la commission XIV "Déterminants de santé – prévention – environnement", Claude Dreux et Pierre-François Plouin ont pris l’initiative de permettre à l’Académie de s’adresser directement à des collèges et lycéens sur les sujets de santé qui les touchent. Cela concerne particulièrement les comportements à risque, qui bouleversent la santé de la jeune génération.

En outre, les académiciens ont voulu donner la parole aux enfants qui ont pu siéger en lieu et place des académiciens, et ont fait part de leurs réactions, remarques et suggestions, lors de la première Jeune Académie nationale de médecine.

Ce Forum a donc été l’occasion de délivrer "des messages simples et concrets" et "d'alerter sur la nécessité absolue d'actions concrètes de prévention à mettre en œuvre dans les plus brefs délais", résume l’Académie. De nombreux acteurs étaient présents : représentants de parents d'élèves, professionnels de la santé, pouvoirs publics, enseignants, associations en lien avec la jeunesse, représentants de la médecine scolaire, médias.

Les sujets abordés ont été : la promotion et l’éducation en santé, les dépendances aux drogues et aux nouveaux outils de communication, la sédentarité, la nutrition, et enfin les troubles psycho-comportementaux. La prévention fait partie des priorités de la Stratégie nationale de santé. Et dans ce cadre, la promotion de la santé à l’école est "essentielle", a rappelé le Pr Pierre Bégué. Plusieurs actions ont été développées en ce sens, comme la visite médicale avant 6 ans, l’accueil des étudiants en santé pour leur service sanitaire, ou encore le fait de créer une formation spécialisée transversale (FST) médecine scolaire, pour développer l’attractivité de cette discipline.

 

Des constats alarmants

La lutte contre les drogues licites ou illicites représente un problème majeur de santé publique car les jeunes Français figurent parmi les plus gros fumeurs et les plus gros buveurs d’alcool en Europe, avec "une entrée très précoce dans la consommation", souligne le Pr Jean-Pierre Goullé. L’enquête HBSC 2010 montrait ainsi une diffusion importante du tabac, de l’alcool et du cannabis parmi les collégiens français avec notamment de fortes progressions entre les classes de 6ème et de 3ème. Autre pratique pouvant évoluer vers une addiction : les écrans. Le Pr Yvan Touitou rappelle le rôle néfaste de ces nouvelles technologies (lorsqu’elles sont utilisées trop fréquemment) sur le sommeil, en raison de la désynchronisation qu’elles entrainent et de la freination de sécrétion de mélatonine. "La dette de sommeil concerne 30% des adolescents ; 25% dorment moins de 7 heures par nuit, alors qu’ils devraient dormir 9 heures en moyenne et 6% se réveillent la nuit pour jouer sur internet ; enfin 12% se plaignent d’insomnie chronique", précise cet expert.

Enfin, l’alimentation déséquilibrée constitue un sujet de préoccupation. Les adolescents se distinguent en effet des adultes par une surconsommation de boissons sucrées (+58%), et de viennoiseries, biscuits et confiseries (+173%). Et "seuls un quart des enfants et un tiers des adolescents ont une activité physique conforme aux recommandations et deux tiers des ados de 15 à 17 ans passent plus de 3 heures par jour devant un écran", complète le Pr Jean-Louis Schlienger. 

Sources : 
Rapport Académie nationale de médecine. Préserver la santé des enfants et des adolescents, février 2019.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…