Vape et THC : les USA enquêtent sur 194 cas de maladie respiratoire inconnue | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Vape et THC : les USA enquêtent sur 194 cas de maladie respiratoire inconnue

Les CDC américains ont rapporté 194 cas d'insuffisance respiratoire sévère de cause inconnue, dont un décès, potentiellement liés à la vape de produits à base de THC. Aucun lien de cause à effet n'a encore été établi mais des investigations sont en cours.

Le 17 août dernier, les Centers for Disease Control (CDC) américains alertaient sur des cas d'insuffisance respiratoire sévère d'origine inconnue : entre le 28 juin et le 15 août, 94 cas ont ainsi été rapportés à ces organismes en charge de la veille sanitaire outre-Atlantique. Une semaine plus tard, les CDC faisaient état d'un total de 193 cas suspects dans au moins 22 états.*

Les symptômes, d'apparition progressive, se caractérisent par une difficulté à respirer, le souffle court, et/ou une douleur thoracique avant hospitalisation. Certains patients ont aussi souffert de maux intestinaux, de type diarrhée et vomissement. Aucun cause infectieuse n'a pu être mise en évidence. Seul dénominateur commun : les patients ont rapporté avoir vapoté récemment. Dans bien des cas, ils ont aussi déclaré avoir vapoté des produits à base de THC.

Quelle est la cause de ces symptômes ? La cigarette électronique ? Un produit défectueux ou mal utilisé ? Une huile au THC frelatée ? Rien ne permet de le dire à cette étape, et l'existence même d'un syndrome unique n'est pas avérée, précisent les CDC dans leur communiqué, se bornant à constater que les cas "apparaissent similaires". Ils semblent par ailleurs plus fréquents dans la région des Grands Lacs, même si d'autres cas ont pu être relevés ailleurs dans le pays.

 

Un patient décédé dans l'Illinois

Dans l'Illinois, qui faisait état de 22 cas détectés le 23 août dernier, un homme est décédé des suites du mystérieux syndrome. Aucune autre information n'a filtré sur son cas à ce jour. D'après les médecins du Children's Hospital of Wisconsin de Milwaukee (cités par Medscape), d'où est partie l'alerte au début du mois d'août, les radiographies de leurs patients montrent la présence des nodules dans la partie haute des poumons avec une épargne des régions sous-pleurales.

Les médias américains ont été prompts à présenter la vape comme le suspect numéro un, même si l'existence (encore à prouver) d'un cluster géographique semble suggérer un facteur plus contingent. Il faut dire que la vape inquiète beaucoup aux États-Unis, du fait de son essor chez les adolescents et les jeunes adultes. Au point que le Surgeon General, figure de proue de la santé publique américaine, avait déclaré en décembre dernier faire face à une "épidémie" de vape chez les jeunes.

 

* Californie, Connecticut, Illinois, Indiana, Iowa, Michigan, Minnesota, Caroline du Nord, New Jersey, Nouveau-Mexique, New York, Pennsylvanie, Texas, Utah, Wisconsin.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…