Contraception : la désaffection pour les pilules de 3 ème et 4 ème génération se confirme | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contraception : la désaffection pour les pilules de 3 ème et 4 ème génération se confirme

Les dernières données de Santé publique France et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) confirment le recul des pilules de 3ème et 4ème génération. Désormais, ces dernières ne représentent plus que 14% de la totalité des contraceptifs oraux combinés (COC) vendus (86% pour celles de 1ère et 2ème génération). Les pilules de 1re ou 2e génération contenant du lévonorgestrel associées à un dosage faible en estrogènes (20 μg), qui induisent le risque thrombo-embolique le plus faibles, sont privilégiées. Globalement, les contraceptifs oraux sont...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…