En cas de restriction alimentaire majeure, le cerveau assure la survie en sacrifiant la mémoire à long terme ! | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

En cas de restriction alimentaire majeure, le cerveau assure la survie en sacrifiant la mémoire à long terme !

Le cerveau régule l’homéostasie énergétique dans l’organisme. Comme le cerveau est celui des organes qui consomme le plus d’énergie, il est vraisemblablement capable d’adapter sa consommation énergétique à une diminution drastique de la consommation alimentaire. Pour cela, le cerveau doit être capable d’inhiber les processus qui dépensent beaucoup d’énergie. En cas de restriction alimentaire sévère, le cerveau est prioritaire sur les organes périphériques pour l’apport énergétique mais il semble qu’il soit aussi capable de diminuer sa propre consommation d’énergie pour survivre. Dans une étude publiée dans Science , des auteurs...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…