cancer utérus

Dysthyroïdie : une étude précise les liens avec les cancers gynécologiques

On sait que les perturbations du métabolisme thyroïdien ont des conséquences sur les hormones sexuelles et la fertilité. Cependant, aucune étude n’a jusqu’à présent apporté de réponse claire concernant l’impact que pourraient avoir ces troubles endocriniens sur les cancers gynécologiques, dont on connait le lien avec les hormones sexuelles.

25/03/2024 Par Dre Marielle Ammouche
Endocrinologie-Métabolisme
Vignette
cancer utérus

Pour préciser les informations dans ce domaine, une équipe de chercheurs taiwanais a mis en place une vaste étude de cohorte rétrospective, basée sur les données de l'assurance maladie nationale de Taiwan. L’étude couvrait la période allant du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2018.

Ainsi, 296 872 femmes hyperthyroïdiennes et 44 852 femmes hypothyroïdiennes ont été incluses et comparées à des femmes présentant pas de dysthyroïdie. Les cancers gynécologiques examinés comprenaient ceux de l'endomètre (CE), du corps utérin (UC) et de l'ovaire (OC).

Les analyses ont alors montré que l'incidence du développement de cancers gynécologiques était significativement réduite chez les femmes présentant une hyperthyroïdie par rapport au groupe témoin (-14%, p=0.0084). En revanche, la survenue de cancers gynécologiques était légèrement supérieure, de 13%, chez les femmes présentant une hypothyroïdie, mais sans atteindre la significativité statistique (p=0.5807).

Les analyses stratifiées selon l'âge ont, en outre, mis en évidence l’influence de l’âge. Ainsi, chez les femmes hyperthyroïdiennes de 20 à 40 ans, le risque était réduit de 28%, mais pas chez celles âgées de plus de 40 ans. En revanche, aucune association significative n’a été montrée entre les groupes d'âge chez les patientes souffrant d'hypothyroïdie.

Enfin, le traitement médicamenteux de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie n'a pas montré d'association significative dans les analyses de sous-groupes. 

Références :

Leung JH, et al. Hypothyroidism and hyperthyroidism related to gynecologic cancers: a nationwide population-based cohort study. Sci Rep. 2024 Jan 22;14(1):1892. 

https://www.nature.com/articles/s41598-023-50439-z 

Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17