Suppression du numerus clausus : de combien a augmenté le nombre de places en médecine ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Suppression du numerus clausus : de combien a augmenté le nombre de places en médecine ?

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est félicitée du nombre conséquent de places supplémentaires ouvertes en médecine pour les étudiants en Pass et en LAS ainsi qu’aux Épreuves classantes nationales informatisées, depuis la suppression du numerus clausus. 

 

Depuis 2020, les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Santé successifs se targuent d’avoir supprimé le numerus clausus et ainsi, permis le recrutement de plus de candidats à médecine. Si les étudiants et leurs parents dénoncent depuis “l'hypocrisie du Gouvernement”, Sylvie Retailleau a salué, lors d’une conférence de presse de rentrée ce jeudi 15 septembre, l’effort des équipes ministérielles sur le sujet et rappelé “toute l’importance de la réforme de la Paces”. 

Ainsi, les capacités d’accueil en première année - Pass et LAS - sont montées à 16.900 places à la rentrée 2022. “Par rapport au dernier numerus clausus [en date de 2020, ndlr], l’augmentation du nombre de places en médecine est de 13%. Cette augmentation est de 9% pour la filière pharmacie, 17% en odontologie et 1,5% en maïeutique”, a indiqué la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur. 

Sylvie Retailleau a également insisté sur les efforts faits pour les candidats aux ECNi. “A l’issue des ECN 2022, le nombre de postes d’interne a été de 9.024 soit une augmentation de 233 places”, a-t-elle insisté. Cela représente une augmentation de 2,6%. Cette année, le Gouvernement a augmenté “de manière significative” le nombre de postes dans les soins critiques, en médecine intensive-réanimation, en anesthésie-réanimation ainsi qu’en médecine générale.

 

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…