Biosimilaires : "Il faut que les médecins spécialistes libéraux soient intéressés à la prescription" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Biosimilaires : "Il faut que les médecins spécialistes libéraux soient intéressés à la prescription"

Source d'économies non négligeable, la prescription de médicaments biosimilaires en France accuse un retard, mais se développe sous l'effet d'une expérimentation article 51 instaurant un intéressement dans les hôpitaux participants. Didier Laloye, directeur de la division biosimilaires du groupe Biogen, plaide pour la généralisation de cette incitation financière aux médecins de ville et à l'ensemble des molécules disponibles, afin d'atteindre les objectifs fixés par le Gouvernement. Egora.fr : Comment expliquer le faible taux de prescription de biosimilaires par les médecins libéraux ? Didier Laloye : L'utilisation des biosimilaires en France...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…