PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Inciter à arrêter un traitement ou à s’abstenir de soins va devenir un délit

La ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé a annoncé que deux nouvelles mesures allaient venir renforcer le plan de lutte nationale contre les dérives sectaires. Parmi elles, un délit de “provocation à l’abandon ou l’abstention de soins”. 

 

“Afin de garantir la santé de nos concitoyens, nous renforçons notre réponse contre ceux qui mettent en danger la vie des malades en les détournant des professionnels de santé”, a écrit Agnès Firmin Le Bodo sur X (anciennement Twitter) ce mercredi 15 novembre. Alors que le projet de loi contre les dérives sectaires était présenté en Conseil des ministres hier, la ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé a souhaité y ajouter deux nouvelles mesures.  

La première consiste en la création d’un “nouveau délit de provocation à l’abandon ou à l’abstention de soins ou à l’adoption de pratiques représentant un danger pour la santé”. Le Gouvernement y songeait depuis l’été dernier. “Cela comblerait un vide au sein de notre arsenal juridique, alors que les pratiques sectaires ont envahi le domaine de la santé”, précisait la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté dans une interview au Figaro.  

La seconde prévoit la création d’une obligation d’information des ordres des professionnels de santé par les parquets des condamnations des professionnels soumis à leur contrôle. 

 

  

“Cette stratégie nationale vise à mobiliser les pouvoirs publics pour prévenir plus efficacement les risques de dérives sectaires, mieux accueillir, soutenir et accompagner les personnes subissant ou ayant subi une expérience sectaire et renforcer l'arsenal juridique et les bonnes pratiques”, précise le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.  

1 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
Henri Baspeyre est en ligne
10,5 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 4 mois
à condition que les juges veuillent bien condamner,ne l'oublions pas!...Lire plus
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Etes-vous favorable à l'exonération fiscale des médecins libéraux qui poursuivent leur activité après avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite?

Stanley Carroll

Stanley Carroll

Oui

Les médecins retraités ont déjà cotisé pendant tout leur exercice URSSAF comme CARMF et ce 'est pas le petit bonus de 0,4% pa... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…