La nomination de François Braun au ministère de la Santé, "une bonne nouvelle pour les médecins libéraux" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La nomination de François Braun au ministère de la Santé, "une bonne nouvelle pour les médecins libéraux"

Nommé ministre de la Santé et de la Prévention ce lundi 4 juillet, en remplacement de Brigitte Bourguignon, l'urgentiste François Braun a reçu un très bon accueil. De nombreuses voix ont salué son sens du dialogue et sa compréhension des problèmes du système de santé, au-delà des murs de l'hôpital.

 

"La nomination d’un médecin qui comprend le rôle de la médecine de ville dans le système de santé en tant que ministre de la Santé et de la Prévention est une bonne nouvelle pour les médecins libéraux", a salué le SML dans un communiqué diffusé ce lundi matin. Le Syndicat des médecins libéraux souligne la "qualité" des échanges qu'il a eus avec le Dr François Braun lors des travaux de la mission "flash" sur les urgences. Mission dont les 41 recommandations accordent une place importante au secteur libéral, relève le syndicat. "Le nouveau locataire de Ségur a compris que la crise du système de santé ne se résoudra pas sans les libéraux."

Même accueil favorable de la FMF, qui approuve la nomination du "patron du Samu pour réanimer le système de santé". "La mission flash est déjà une bonne prescription, juge le syndicat, à condition qu’elle puisse être appliquée et ce bien au-delà de cet été et des urgences. Mais cela doit vite aboutir en laissant les médecins dans leur lieu d’exercice et en leur donnant les moyens de gagner du temps médical et d’avoir du personnel."

Interrogée par Le Parisien, la Dre Agnès Giannotti, présidente de MG France, a évoqué de "bons échanges" avec François Braun. "Bien que sa tasse de thé soit l’hôpital, il a été très à l’écoute des problèmes des soins primaires. Il semble ouvert à la réflexion", a-t-elle reconnu.

L'UFML se montre plus réservé. "À force de diagnostic et de décisions thérapeutiques prises par des faux docteurs, il est temps de libérer le ministère de la Santé de la tutelle omniprésente de Bercy et de celle des fonctionnaires hors-sol de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS). Il est temps de médicaliser la politique sanitaire ! François Braun devra être ce ministre-là : un médecin pour la médecine", met en garde le syndicat du Dr Marty.

Le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, a, pour sa part, salué sur Twitter un "fin connaisseur de l'hôpital", "à l'écoute et volontariste". Le député a également accueilli favorablement la nomination d'une ministre déléguée à l'Organisation territoriale et aux Professionnels de santé, en la personne d'Agnès Firmin Le Bodo, pharmacienne de profession. C'est "la promesse d'une réforme de la santé qui privilégiera l'approche par les territoires", escompte-t-il.

Son homologue de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) s'est réjoui de la nomination d'un homme "attaché à la coopération de tous les acteurs de santé au service des citoyens, indépendamment de leur statut". "Je suis certain qu’il saura réunir les différents acteurs que nous sommes à égalité de droits comme de responsabilités au sein d’un véritable service public de santé capable de mener les réformes nécessaires", a déclaré Lamine Gharbi, qui estime également que les recommandations de la mission flash "vont dans le bon sens".

Enfin, la Conférence nationale des URPS médecins libéraux se félicite de la nomination de François Braun. "Les attentes sont immenses, et François Braun est un excellent choix, a souligné le Dr Antoine Leveneur, président de la CN-URPS et membre de la mission flash sur les urgences. Nous serons des partenaires du Gouvernement comme nous l’avons été dans le cadre de la mission flash. Nous espérons du reste que cette nomination permettra une prise en compte exhaustive et précise des propositions formulées dans le cadre de cette mission. Cela permettra sans doute de rassurer l’ensemble des libéraux qui ont été associés aux discussions de la mission et aux recommandations, et qui ont pu être inquiets ces dernières heures de la communication confuse de l’exécutif autour des conclusions de la mission."

 

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…