Comment Thomas Mesnier veut inciter les urgences à ne plus prendre de cas légers | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Comment Thomas Mesnier veut inciter les urgences à ne plus prendre de cas légers

La commission des affaires sociales de l'Assemblée a adopté un amendement du député LREM et urgentiste Thomas Mesnier transformant le mode de rémunération des urgences. " Le système actuel pousse les services d'urgence à la consommation et particulièrement à prendre en charge des patients légers nécessitant trois minutes de soins mais qui rapporteront 200 euros , explique le Dr Thomas Mesnier dans Le Parisien . Des patients qui devraient être accueillis en ville. Rien n'incite la médecine d'urgence à organiser une filière des soins avec les médecins de ville. Et...
5 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…