Deux ans dans un désert : "Il en relève du patriotisme des médecins", clament les Républicains | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Deux ans dans un désert : "Il en relève du patriotisme des médecins", clament les Républicains

Guillaume Peltier, vice-président des Républicains a décidé de s'attaquer à la désertification médicale. Le député du Loir-et-Cher a déposé une proposition de loi en ce sens le 15 décembre à l'Assemblée nationale. Il en appelle au "patriotisme et au civisme" des médecins. Selon lui, il n'est pas illégitime de contraindre "deux ou trois ans" les jeunes praticiens dans la mesure où "les médecins bénéficient du système de remboursement de leurs actes".

 

Egora : Vous proposez une contrainte à l'installation des médecins, comment leur expliquez-vous votre démarche ?

Guillaume Peltier : J'ai une profonde admiration pour la vocation si précieuse de nos médecins. Je veux trouver avec eux une solution juste et équilibrée. Deux années d'installation dans nos territoires sur une carrière de quarante ans ne remettent pas en cause fondamentalement leur liberté d'installation. Ma proposition se fonde sur deux constats : le manque de médecins dans de nombreux territoires, d’une part, et l’échec de politiques, plus ou moins incitatives, pour que de nouveaux médecins s’installent en zones sous-dotées. Mon objectif est que l’on puisse débattre, discuter et avancer afin de trouver de nouvelles solutions à même de répondre aux besoins sanitaires de l’ensemble des Français et des territoires en y associant l’ensemble des acteurs du monde de la santé, et en particulier les médecins et leurs représentants, mais aussi les élus locaux et tous les Français.

 

Est-ce votre expérience de maire qui vous a poussé à écrire cette proposition de loi ?

Evidemment, mon expérience de maire d’une commune rurale, Neung-sur-Beuvron, m’a confronté à une réalité inconnue des grands centres urbains. Mais je tiens à souligner que j’ai réussi à faire construire un pôle de santé qui accueille des médecins, des infirmières et des spécialistes. J'en suis fier, c'est la victoire de la ténacité. Mais, si la réalisation de ce type de projets est possible, ils ne permettront pas de résoudre durablement la fracture sanitaire que connaît notre pays. Ma conviction est que si des médecins s’installent, par exemple dans le cadre d’une expérimentation de ma proposition pendant deux ans, ils ne repartiront pas tous car ils auront rencontré une clientèle et une qualité de vie qui les inciteront à rester. Sortons des clichés et des images tronquées : 51 % des Français vivent dans une...

48 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…