Le "code de déontologie" des adeptes de "médecine douce" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
MEP

Le "code de déontologie" des adeptes de "médecine douce"

Ils sont réflexologues, naturopathes, pratiquent l'EDMR ou encore le shiatsu. Refusant d'être considérés comme des charlatans, les "praticiens" référencés sur Medoucine ont tous signé une charte, s'engageant à respecter leur propre code de déontologie. Fondée il y a trois par une polytechnicienne, la start up Medoucine est un peu le Doctolib de la "médecine douce". Forte des quelques 15 000 rendez-vous pris sur sa plateforme en 2018, la société vient de lever 1 million d'euros. Son objectif : restaurer la confiance dans les thérapies non conventionnelles, cibles des médecins anti...
8 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…