Stockage de médicaments, hausse des ordonnances d'hydroxychloroquine... Comment les Français confinés se soignent | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Stockage de médicaments, hausse des ordonnances d'hydroxychloroquine... Comment les Français confinés se soignent

Dans un rapport, l’Agence nationale de sûreté du médicament et la Caisse nationale de l’Assurance maladie font le point sur l’usage des médicaments de ville en France pendant le confinement. Il en ressort notamment que les patients se sont mis à stocker des produits.  

 

Vaccins délaissés, médicaments stockés en masse, augmentation des prescriptions de paracétamol et des ordonnances de Chloroquine et d’Hydroxychloroquine… Le groupe scientifique EPI-PHRARE, porté par la Cnam et l’ANSM, vient de sortir un rapport sur la consommation des Français en médicaments de ville pendant l’épidémie en se basant sur les données de remboursement du système national des données de santé lors de des deux premières semaines du confinement (du 16 au 29 mars). Ce rapport tire plusieurs conclusions : 

 

Délivrance des médicaments en pharmacie  

Les semaines 12 (du 16 au 22 mars 2020) et 13 (du 23 au 29 mars 2020), qui correspondent aux deux premières semaines de confinement, ont été marquées par une très forte croissance des délivrances sur ordonnance en pharmacie de médicaments des maladies chroniques : médicaments des pathologies cardiovasculaires, du diabète, des troubles mentaux notamment. Une augmentation supérieure à ce qui peut être attendu en “situation habituelle”, pointe le rapport. Il relève également un “surcroît” du nombre de patients ayant eu une délivrance atteignant + 20 à + 40% selon les classes thérapeutiques.  

Par exemple, 600.000 personnes se sont rendues en pharmacie pour la délivrance d’un antihypertenseur en semaine 12 et 470.000 en semaine 13. Pour les antidiabétiques, 230.000 en semaine 12 et 175.000 en semaine 13.  L’augmentation a aussi concerné les antirétroviraux VIH (+ 32% en semaine 12), les antiparkinsoniens (+ 20%), les antiépileptiques (+ 25%), les produits à base de lévothyroxine (+ 41%), les traitements des maladies obstructives respiratoires (+ 46%), et les inhibiteurs de la pompe à protons (+ 17%). La contraception orale a également fait l’objet d’une nette augmentation (+ 45,3% en semaine 12, soit + 140.000 de femmes) 

 

Délivrance des médicaments dont l’administration nécessite le recours aux professionnels de santé  

Ces types de délivrance ont baissé, les vaccins en particulier. Le rapport chiffre à -50 à...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…