Pénuries de médicaments : des médecins hospitaliers tapent du poing sur la table | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pénuries de médicaments : des médecins hospitaliers tapent du poing sur la table

Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche, un collectif de médecins emmené par le Pr Jean-Paul Vernant, hématologue à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), alerte sur la multiplication des pénuries de médicaments et demande la relocalisation en Europe de la fabrication des principes actifs.

"Très rares il y a une dizaine d’années, les pénuries de médicaments se multiplient", interpelle dans le JDD ce collectif de médecins, parmi lesquels figurent le Pr André Grimaldi ou encore le Pr Alain Fischer. En témoignent les chiffres de l'ANSM : 868 signalements de tensions ou de ruptures d'approvisionnement ont été enregistrés en 2018, contre 44 en 2008. "Les malades ont ainsi subi de multiples pénuries concernant des médicaments du cancer, des antibiotiques, des corticoïdes, des vaccins, des traitements de l’hypertension, des maladies cardiaques, du système nerveux…" Des médicaments souvent "peu coûteux qui, bien qu'anciens et tombés dans le domaine public, constituent toujours l'essentiel de la pharmacopée", signalent-ils.

Ces médecins pointent du doigt la délocalisation "pour des raisons de moindre coût" de la fabrication des principes actifs : la Chine et l'Inde concentrent 80% de cette activité de chimie. Ils déplorent également le recours des laboratoires pharmaceutiques à des sous-traitants pour le travail de façonniers. "Dans la plupart des cas, après des semaines ou des mois de pénurie, les médicaments réapparaissent sur le marché avec des augmentations non contrôlées des prix", relèvent-ils.

Sans attendre le plan de lutte contre les pénuries promis à l'automne par Agnès Buzyn, les signataires de la tribune portent trois propositions fortes : imposer aux laboratoires titulaires des AMM de constituer "plusieurs mois de stock" ; rapatrier en Europe la production des principes actifs ; créer un "établissement pharmaceutique à but non lucratif, si possible européen, sinon français" afin de produire les médicaments essentiels passés dans le domaine public.

[avec lejdd.fr]

9 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…