Une enquête ouverte après le décès d’un octogénaire admis aux urgences pour des côtes cassées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une enquête ouverte après le décès d’un octogénaire admis aux urgences pour des côtes cassées

Une enquête interne a été ouverte à l’hôpital du Bailleul (Sarthe) après le décès d’un patient de 84 ans, admis aux urgences pour des côtes cassées après une chute
Une enquête interne a été ouverte à l’hôpital du Bailleul (Sarthe) après le décès d’un patient de 84 ans, admis aux urgences pour des côtes cassées après une chute, le 30 décembre dernier. Il est décédé d’une hémorragie interne le 5 janvier. 
 

Le 30 décembre dernier, un homme âgé de 84 ans est admis aux urgences de l’hôpital du Bailleul (Sarthe) pour des côtes cassées après une chute survenue la veille. Arrivé en début d’après-midi à l’hôpital, il passe une radio en milieu de soirée. “L’urgentiste lui a dit qu’il avait quatre côtes de cassées et un épanchement de sang sans gravité”, explique sa fille auprès des Nouvelles de Sablé, qui révèle l’affaire. 

L’octogénaire est gardé deux jours en observation. “Le médecin a défini un protocole nécessitant une surveillance continue à l’hôpital avec une seconde radio dans les 48 heures pour vérifier l’évolution du traumatisme car notre père est sous anticoagulant”, poursuit sa fille. 

D’après le témoignage de membres de sa famille, le patient aurait passé 30 heures sans boire ni manger, dont une partie sur un brancard dans un couloir des urgences. La famille proteste et un repas lui est administré vers 20h. L’octogénaire est ensuite admis en chirurgie mais aucun autre examen est réalisé, hormis les premières radios. Seule sa température est prise par le personnel hospitalier. 

Le 3 janvier, quatre jours après son arrivée, le patient prévient sa fille qu’une nouvelle radio sera effectuée le lendemain. Entre temps,...

19 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…