PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Trop "old school", le cabinet de radiologie à 1 euro ne trouve pas preneur

Qui veut un cabinet de radiologie tout équipé pour 1 euro ? Personne. Le cabinet du Dr Jean-Pierre Guilpin, à Ouistreham (Calvados) où il pratique seul la radiologie générale avec un confrère généraliste et échographe, n'a séduit aucun repreneur depuis 6 ans. Si rien ne change, le cabinet jugé pas assez équipé, trop petit et pas assez rentable par la jeune génération devrait fermer ses portes et licenciera ses 6 employés, en septembre.

 

L'annonce choc dans la presse a d'emblée surpris par son irréalité : "Ouistreham (Calvados). Cède cabinet de radiologie pour 1 euro"… Mais vérification faite, c'est absolument réel, le Dr Jean-Pierre Guilpin, 71 ans, cherche depuis 7 ans un successeur pour reprendre son cabinet de radiologie dont le matériel et la clientèle sont évalués à 367 000 euros. Rien.  De guerre lasse, ne retrouvant aucun repreneur sérieux et motivé, il s'est résolu à le brader pour 1 euro. Sans plus de succès à ce jour.

 

12 000 euros net par mois : "C'est insuffisant pour les jeunes"

 

L'histoire de ce radiologue illustre la mutation inéluctable des petits cabinets de spécialités à plateau technique lourd, condamnées à diluer leur identité dans d'énormes groupes de dizaines de praticiens équipés Hi Tech, ou à mourir.

Voilà 6 ans que le Dr Guilpin, qui a subi un triple pontage coronarien, a pris sa retraite et cherche à lever le pied. Et autant d'années qu'il n'y parvient pas. Plusieurs raisons expliquent ces échecs à commencer par la première d'entre elles : la nature de son équipement radiologique, qui n'est pas jugé suffisamment moderne, intéressant et "juteux" par les jeunes, qui ne jurent que par scanners et IRM, dont il n'est pas doté. Pourtant, l'expert-comptable d'un candidat à la reprise avait estimé entre 10 et 12 000 euros net par mois le revenu envisageable.

"C'est insuffisant pour les jeunes. Ils ont été formés à tout faire avec des IRM, facturées 200 euros la séance. Moi, pour une présomption de pouce cassé, je...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…