Enfants prématurés : des troubles neuro-développementaux mineurs à ne pas négliger | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Enfants prématurés : des troubles neuro-développementaux mineurs à ne pas négliger

A l’âge de 5 ans et demi, 35% des enfants nés extrêmes prématurés (entre 24 et 26 semaines d’aménorrhée révolues), près de 45% des grands prématurés (27 et 31 SA) et 55% de ceux nés modérément prématurés (32 et 34) auront un développement proche de la normale. C’est ce qui ressort des dernières données de l’étude Epipage-2 réalisée par les chercheurs français (Inserm-Université de Paris, AP-HP), qui a porté sur 3.083 enfants nés prématurément, et qui visait à dresser un tableau à la fois sanitaire et psychosocial de l’évolution de...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…