AVC : un LDL cholestérol très bas diminue fortement le risque de récidive | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

AVC : un LDL cholestérol très bas diminue fortement le risque de récidive

Une vaste étude française montre qu’il serait utile d’abaisser le LDL cholestérol en dessous de 0,7 g/L après un accident vasculaire cérébral. Une révision des recommandations en perspective ?

 

Des chercheurs français viennent de publier une étude de prévention cardiovasculaire secondaire, qui pourrait faire date et conduire à une révision des recommandations. En effet, ses résultats suggèrent qu’abaisser le taux de LDL cholestérol en dessous des normes actuellement préconisées par les autorités de santé aurait un bénéfice important sur le risque de récidive d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Le risque de récidive après un AVC reste, en effet élevé, estimé à 13% à 5 ans. La prescription d’un traitement hypocholestérolémiant est classiquement recommandée. Cependant il persistait jusqu’à présent une incertitude concernant la cible de LDL-cholestérol à atteindre. Actuellement, pour l’Agence française du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Société Coréenne d'AVC, il faut donner une statine après un infarctus cérébral pour atteindre une cible de LDL cholestérol de 1 g/L.

Dans ce contexte, les chercheurs du service de Neurologie et du centre d’accueil et de traitement de l’attaque cérébrale de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, de l’Inserm et d’Université de Paris, sous la coordination du Pr Pierre Amarenco, se sont posés la question de l’intérêt d’abaisser ce chiffre à moins de 0,7 g/L pour réduire le risque de récidive d’AVC. Pour cela, ils ont conduit une étude en France (dans 61 services) ainsi qu’en Corée du Sud (dans 16 services).

Au total, les données de 2 860 patients ont été recueillies. Les participants avaient tous subi un infarctus cérébral dans les 3 mois précédant l’inclusion ou un accident ischémique transitoire (AIT) dans les 15 jours précédents ; et ils présentaient...

Sources : 
Commniqué de l’APHP, 18 novembre 2019. NEJM, 18 novembre 2019
5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…