Le tabagisme passif expose à un risque d’AVC accru de 30% | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le tabagisme passif expose à un risque d’AVC accru de 30%

Les mesures prises contre le tabagisme sont toujours très discutées, notamment par des fumeurs qui n’ont aucune intention de rompre avec le tabac. Mais la plupart d’entre eux reconnaissent fort heureusement le droit des non-fumeurs à ne pas être exposés à la fumée du tabac, un droit qui se trouve sans cesse davantage légitimé par les études relatives aux méfaits du tabagisme passif. En voici une de plus, publiée dans l’ American Journal of Preventive Medicine, démontrant sur une large population que le tabagisme passif augmente de près de 30%...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…