"Il y a la vraie vie… et ses contraintes" : ce que Vidal répond aux étudiants en santé qui lui demandent plus de moyens | egora.fr
PUB
A+ A-

"Il y a la vraie vie… et ses contraintes" : ce que Vidal répond aux étudiants en santé qui lui demandent plus de moyens

Reçus par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vendredi 11 décembre, les associations représentatives des étudiants en santé dont l’Anemf dénoncent un discours complètement en décalage avec leurs besoins. 

 

C’est un entretien que les associations représentatives des étudiants en santé, l’Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf) en tête, attendaient avec impatience. Vendredi 11 décembre, ils ont été reçus par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour échanger sur les dossiers en cours, alors que l’actualité concernant les étudiants en santé est dense. 

Au programme : la réforme de l’entrée des études de santé (RC1) - dont la mise en place chaotique est source de mal-être et angoisses pour les étudiants de première année -, l’intégration universitaire pour les formations paramédicales notamment mais aussi la santé mentale des étudiants et le manque de moyens financiers accordés par le ministère pour toutes les réformes en cours. Mais, malgré l’importance de ces sujets, l’Anemf se désole de l'attitude du ministère qui a “botté en touche”. Pour la RC1, par exemple, Frédérique Vidal se targue d’avoir débloqué 16 millions d’euros… Alors que l’association en demande au moins le double. 

“On nous a fait comprendre qu’il y avait la vraie vie avec ses contraintes… Et voilà”, désespère Morgane Gode-Henric, présidente de l’Anemf. Même si elle salue le fait d’avoir été reçue et d’avoir pu porter la voix des étudiants directement auprès de la ministre, la jeune femme n’entend pas s’arrêter là. “On a l’impression qu’on a été écoutés, mais pas entendus”, dénonce-t-elle. Idem pour la question de la santé mentale des étudiants, sujet autour duquel l’Anemf a lancé une vaste campagne de prévention. “La santé mentale des étudiants n’a pas de prix. Il faut le courage d’y mettre le coût pour l’avenir. D'autant plus quand on a autant de réformes ambitieuses”, tranche Morgane Gode-Henric. 

Elle se désole aussi d’un...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…