Gâchis humain, sélection, programmes : rien ne va dans la réforme de la Paces pour l’Anemf | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Gâchis humain, sélection, programmes : rien ne va dans la réforme de la Paces pour l’Anemf

Pour préserver la santé mentale des étudiants en santé, dépassés par la mise en place chaotique de la réforme du premier cycle et confrontés au confinement ainsi qu’aux cours en distanciel, l’Association nationale des étudiants en médecine de France et cinq autre associations représentatives des étudiants en santé formulent une série de propositions afin de limiter les troubles psycho-sociaux des nouveaux Pass/LAS.

“Pronostic mental engagé", martèle l’Anemf depuis une semaine dans le cadre d’une grande campagne de prévention lancée sur les réseaux sociaux. L’association représentative des étudiants en médecine de France s’inquiète de la mise en place mal gérée de la réforme du premier cycle des études de médecine. Elle pointe surtout du doigt l’objectif vanté par le Gouvernement de vouloir mettre en place un modèle moins inhumain que la Paces, raté.

“Le système est absurde et il nous faut le regarder en face” déclarait Emmanuel Macron le 18 septembre 2018. Et pour cause, les dérives liées à la Paces sont connues de tous : modèle unique, trop coercitif, inhumain, inégalitaire. Dans le cadre de cette réforme du premier cycle (RC1), décision a donc été prise par le ministère de l’Enseignement supérieur de diviser l’ex-Pace en deux nouvelles voies d’accès : les Pass et les L.AS. “L'accès aux études de santé se décline en 35 PASS, 227 mineures santé et 457 L.AS, répartis sur l'ensemble du territoire, y compris dans des universités qui ne comptent pas de faculté de médecine”, dévoilait la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal lors de son discours au colloque de la Conférence des Présidents d’Université le 24 septembre 2020.

Plus de Paces, mais pour quels changements ? L’ambition affichée est de supprimer le numerus clausus, de diversifier le profil des étudiants en leur permettant d’accéder aux études de médecine via plusieurs voies d’accès. L’évaluation rédactionnelle et orale est aussi privilégiée, afin de mettre en exergue les compétences réflexives et relationnelles des futurs professionnels de santé́. Possibilité est également faite aux étudiants de pouvoir se réorienter vers d’autres filières de la faculté, à défaut de pouvoir redoubler leur première année de Pass.

En place depuis septembre, cette réforme ne remplit cependant pas tous ces beaux objectifs. “Trois mois après la rentrée universitaire 2020 et donc la mise en place de la réforme, nous constatons déjà les ravages qu’elle cause chez les étudiants. Trois mois après la rentrée universitaire 2020, nous constatons la dégradation criante de...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…