Raoult veut saisir la justice après le refus de l’ANSM d’étendre l’utilisation de l’hydroxychloroquine

04/11/2020 Par Louise Claereboudt
Personnalités
Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’infectiologue marseillais a annoncé, ce mardi 3 novembre, qu’il allait saisir le conseil d’Etat pour pouvoir utiliser largement l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.
 

Il y a quelques jours, la décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament de refuser d’élargir l’utilisation de l’hydroxychloroquine avait provoqué une vive réaction de son défenseur, le Pr Didier Raoult. Il ne semble pas avoir décoléré. “Je ferai appel en conseil d’Etat et, d’autre part, j’ai décidé d’attaquer le directeur de l’ANSM parce que je considère qu’il joue un rôle qui est dangereux pour la santé des Français”, a lâché le directeur de l’IHU Méditerranée dans une vidéo publiée sur Youtube, ce mardi 3 novembre. Plus tôt, le 23 octobre, l’ANSM avait, en effet, expliqué qu’il n’existait pas de preuves de l’efficacité de la molécule pour traiter le Covid-19, alors que l’infectiologue avait demandé une RTU, une recommandation temporaire d’utilisation de l'hydroxychloroquine. Didier Raoult avait alors immédiatement dénoncé cette décision sur Twitter : “Dominique Martin, directeur de l'ANSM, refuse toute RTU pour l'hydroxychloroquine mais autorise l'envoi de mails promotionnels par Gilead pour le remdesivir, et en organise la distribution gratuite. Deux poids deux mesures.”
 

Dans cette même vidéo publiée mardi, le très médiatisé infectiologue a réaffirmé l’efficacité de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la maladie Covid-19, s’appuyant sur les résultats de 160 études sur l’hydroxychloroquine. “85 trouvent un effet positif positif à l'hydroxychloroquine, 30 trouvent un effet négatif et les autres qui ne montrent pas d’effet significatif”, a-t-il expliqué, précisant qu'au total, “la somme de toutes ces données, dit qu’il y a un bénéfice dans 64% des cas où il y a un traitement précoce et dans 26% des cas où il y a un traitement tardif”.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17