Etudiants, médecins retraités, infirmières… Combien serez-vous payés pour vacciner contre la variole du singe ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Etudiants, médecins retraités, infirmières… Combien serez-vous payés pour vacciner contre la variole du singe ?

Pour augmenter le volume des vaccinations contre la variole du singe, le ministre de la Santé a autorisé les étudiants en médecine et les praticiens retraités à procéder aux injections. Un arrêté paru ce mercredi 27 juillet précise les modalités et détaille les rémunérations de ces nouveaux vaccinateurs.

 

Le 8 juillet dernier, la Haute Autorité de santé recommandait d’élargir la vaccination contre la variole du singe à l’ensemble des personnes les plus à risque : les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), les personnes trans ayant des partenaires multiples, mais aussi les professionnels du sexe. Les soignants au contact des malades en font aussi partie. Sur France Info, mardi 26 juillet, le ministre de la Santé chiffrait à 250.000 le nombre de personnes à risque susceptibles d’être vaccinées.

Alors que le nombre de cas a augmenté en quelques jours (plus de 1.700 ont été confirmés lundi, dont la majorité en Ile-de-France), François Braun a annoncé l’ouverture mardi d’un vaccinodrome permettant d’augmenter significativement le volume des injections. Le ministre a également autorisé les étudiants en médecine, les internes, les praticiens retraités ou encore les infirmières à prêter main forte dans le cadre de cette campagne de vaccination.

Un arrêté publié le mercredi 27 juillet au Journal officiel précise les modalités de ces annonces. En pratique, sont désormais autorisés à vacciner contre la variole du singe, les médecins retraités, habilités à prescrire et administrer les vaccins, les infirmières retraitées, habilitées à les administrer uniquement sur prescription médicale.

Les étudiants en 2e et 3e cycles des études de médecine peuvent administrer ces vaccins en présence d’un médecin ou d’une infirmière, à condition qu’ils aient "bénéficié soit des enseignements théoriques et pratiques relatifs à la vaccination dans le cadre de leur cursus, soit d'une formation spécifique à la vaccination contre la variole du singe dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l'administration des vaccins", précise le texte.

Les étudiants de deuxième et troisième années du premier cycle des études de médecine peuvent aussi administrer le vaccin contre la variole du singe, comme les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation.

 

Quelles rémunérations ?

  • Pour les étudiants de 1er cycle de médecine et les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur 1ère année de formation : ils toucheront un forfait horaire de 12 euros entre 8h et 20h, de 18 euros entre 20h et 23h et entre 6h et 8h, et de 24 euros entre 23h et 6h, ainsi que le dimanche et les jours fériés ;
  • Pour les externes et les infirmières retraitées : ils percevront un forfait horaire de 24 euros entre 8h et 20h, de 36 euros entre 20h et 23h et entre 6h et 8h, et de 48 euros entre 23h et 6h ainsi que le dimanche et les jours fériés ;
  • Pour les internes et les médecins retraités, pour chaque heure d'activité : ils toucheront 50 euros entre 8h et 20h, 75 euros entre 20h et 23h et entre 6h et 8h, et 100 euros entre 23h et 6h, comme les dimanches et les jours fériés.
12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…