Syndrome du choc toxique : encore un tampon mis en cause | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Syndrome du choc toxique : encore un tampon mis en cause

Au Canada, une lycéenne de 16 ans est décédée dans son sommeil lors d'un voyage scolaire, en 2017. Les médecins légistes affirment aujourd'hui qu'elle a succombé au syndrome du choc toxique, probablement lié au tampon qu'elle portait. Une lycéenne canadienne de 16 ans est décédée dans son sommeil, lors d'un voyage scolaire dans la région de Vancouver, le 15 mars 2017. Si les circonstances de sa disparition refont surface, c'est que les médecins légistes de l’État de Colombie-Britannique, au Canada, viennent de rendre leurs conclusions : Sara Manitoski est décédée...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…