Syndrome du choc toxique : même avec des tampons bios et des coupes menstruelles | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Syndrome du choc toxique : même avec des tampons bios et des coupes menstruelles

Selon une étude publiée dans le journal de la Société américaine de microbiologie, Applied and Environmental Microbiology , les tampons en coton bio ou les coupes menstruelles ne sont pas plus efficaces pour empêcher le syndrome du choc toxique. Souvent présentés comme étant plus sûrs que les classiques, les tampons en coton bio ne sont en fait pas plus efficaces pour empêcher le syndrome du choc toxique. Les coupes menstruelles peuvent elles aussi augmenter le risque de choc toxique et les femmes les utilisant doivent les faire bouillir entre chaque...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…