PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le nombre d'étudiantes infirmières abandonnant leurs études a triplé en 10 ans

Les étudiantes en formation d'infirmière sont trois fois plus nombreuses à abandonner en première année en 2021 qu'en 2011, selon une étude publiée ce jeudi 11 mai par la Drees. 

 

10% des étudiantes en première année de formation ont abandonné leurs études en 2021 alors qu'elles n'étaient que 3% en 2011, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), publiée ce jeudi 11 mai. Résultat de cette évolution : le nombre de diplômées par an a baissé de 7% entre les années 2010 et 2021.  

Les abandons plus nombreux ont été partiellement compensés par l'augmentation du nombre d'inscrites : 35.500 élèves en première année de formation en 2021 alors que ce chiffre était stable - autour de 31.000 - dans les années 2010.  

Sur l'ensemble d'un cursus classique d'une durée de trois ans, le taux d'abandon pour la dernière promotion étudiée, celle de 2018, atteint 19% chez les hommes contre 13% pour les femmes et 14% pour l'ensemble de la promotion, précise l'étude. Les abandons pour la promotion 2018 sont de 19% en Normandie et de 18% dans les Pays de la Loire, tandis que la Provence-Alpes-Côte-d'Azur n'est touchée que par 8% d'abandons. 

Ces abandons affectent également d'autres secteurs de formations. Ainsi, une étudiante sur 10 en formation d'aide-soignante ou de manipulatrice d'électroradiologie a abandonné ses études en 2021, par exemple. L'étude n'avance pas de cause pour expliquer cette hausse des abandons. Cette étude a été réalisée grâce à l'enquête "Ecoles", qui recueille les  données annuelles sur les écoles de formation aux professions de santé.  A cela s'ajoutent les données de l'enquête "Étudiants" - annuelle de 2003 à 2017 et quadriennale depuis 2022 - qui apporte des données socio-démographiques des étudiants en formation aux professions sanitaires et sociales.     

[avec AFP]
 

Braun annonce une réforme de la formation et du métier d'infirmière 
Dans une interview accordée à CNews mercredi 10 mai, le ministre de la Santé a annoncé qu’il allait engager une rénovation "en profondeur de la formation et du métier" d’infirmière en 2023. "Le métier n’a pas changé depuis 2004 !", a-t-il souligné. Une réforme pour "redonner l’envie d’exercer cette profession essentielle dans notre système de santé", a encore assuré François Braun.  
La formation d'IDE a déjà été réduite à 3 ans au lieu de 3 ans et demi il y a une dizaine d'années avec toujours plus de connaissances et de technique...
Lire plus
7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…