Médecins : combien vous serez en 2050  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Médecins : combien vous serez en 2050 

Selon les projections de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) qui publie, en ce mois de septembre, une vaste étude sur la démographie médicale, le nombre de praticiens en France devrait stagner jusqu’à 2030, avant de fortement augmenter jusqu’à 2050. Si la médecine générale verra ses effectifs croître fortement d’ici trente ans, d’autres spécialités médicales vont, à l’inverse, régresser. Des effectifs qui ne permettront pas toujours de résorber les problèmes de densité médicale… État des lieux.  

Déserts médicaux, délais d’attente interminables, surcharge de patients… Depuis des années, les sujets de démographie médicale secouent et inquiètent médecins, élus des territoires et responsables politiques. Beaucoup espèrent que les efforts mis sur le numerus clausus par les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, puis sur le numerus apertus, porteront leurs fruits. Car désormais, dans le cadre de la réforme du premier cycle des études de médecine, des objectifs nationaux pluriannuels de formation sont déterminés pour cinq ans. Ils visent à définir un nombre d’étudiants admis dans les études de santé en fonction des besoins de chaque territoire, et donc permettre d’endiguer le phénomène de désertification médicale.  

Combien de praticiens exerceront alors dans dix, vingt, trente ans ? Pour tenter de répondre à cette question, les équipes de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) viennent de publier des projections sur les effectifs de médecins à l’horizon 2050. Ce scénario tendanciel est calculé en prenant en compte 8.700 étudiants admis en deuxième année de médecine tous les ans et un flux de 1.200 praticiens diplômés à l’étranger commençant une activité en France chaque année.  

En fonction de ces données, les services du ministère de la Santé estiment donc d’abord que les effectifs de médecins, toutes spécialités confondues, vont stagner jusqu’à 2030, plus particulièrement jusqu’à 2028. Puis, une hausse significative sera observée entre 2030 et 2050 : la croissance moyenne annuelle des effectifs sera d’environ +1,5%. Il y aura 210.429 médecins au total l’an prochain, en 2022, et 209.338 médecins en 2025, 211.378 en 2028 et 215.016 en 2030. En 2050, la Drees estime qu’il y aura 291.790 praticiens au total.  

Légende : Estimation du nombre total de médecins d’ici 2050 

 

Médecine générale : des effectifs en forte hausse  

Les estimations concernant la médecine générale suivent parfaitement cette tendance. Le scénario tendanciel pour cette spécialité marque, en effet, une croissance relativement importante à partir de 2030. Il y aura 94.350 médecins généralistes en 2022 selon ces prévisions, 92.765 en 2028, 93.881 en 2030 et 129.152 en 2050.  

Légende : Estimation du nombre de médecins généralistes d’ici 2050  

Dans le détail, la pénurie de médecins généralistes devrait se faire le plus sentir en...

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…