Une consommation maternelle élevée de gluten pendant la grossesse augmenterait le risque de survenue d’un diabète de type 1 chez l’enfant | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une consommation maternelle élevée de gluten pendant la grossesse augmenterait le risque de survenue d’un diabète de type 1 chez l’enfant

L’incidence du diabète de type 1 est la plus élevée dans les pays ayant un mode de vie occidental et jusqu’à récemment, elle a augmenté de 3 à 4 % par an, particulièrement chez les enfants avant l’âge de 5 ans en Europe. Cette augmentation est plus rapide que ce qu’on attendrait d’une cause purement génétique, ce qui suggère que les facteurs environnementaux sont aussi importants.

Le gluten, présent dans la farine de blé, de seigle ou d’orge, pourrait jouer un rôle dans le développement d’un diabète car il est riche en proline et en glutamine, ce qui le rend très hydrophobe et partiellement résistant à la dégradation intestinale. Dans des modèles animaux de diabète de type 1, un régime pauvre en gluten chez la mère au cours de la gestation prévient de manière quasi complète la survenue d’un diabète de type 1 dans la descendance. Cependant, les études humaines n’ont, jusqu’à maintenant, pas montré d’association entre la consommation maternelle de gluten au cours de la grossesse et le risque de diabète de type 1 chez les enfants.

Cette fois l’étude a été menée sur des registres du Danemark auprès de femmes danoises enceintes incluses dans la cohorte nationale des naissances danoises entre janvier 1996 et octobre 2002. La consommation maternelle de gluten était calculée à partir d’un questionnaire alimentaire de 360 items rempli à la 25ème semaine de grossesse. Les informations sur le diabète de type 1 chez les enfants des femmes participant à l’étude ont été obtenues dans le registre danois du diabète chez les enfants et les adolescents, lui aussi exhaustif.

L’étude a porté sur 101 042 grossesses survenues chez 91 745 femmes, dont plus de 70 000 ont rempli le questionnaire alimentaire. Après correction pour les grossesses multiples, les grossesses se terminant par des fausses couches, des enfants mort-nés ou l’absence d’information ou des informations visiblement erronées sur les questionnaires alimentaires en termes de prise énergétique élevée ou basse, 67 565 grossesses ont été incluses. La consommation moyenne de gluten était de 13 g/jour, allant de 7 g/jour à plus de 20 g/jour. L’incidence du diabète chez les enfants de la cohorte était de 0.37 % (n = 247) après un suivi moyen de 15.6 années. Le risque de diabète de type 1 chez les enfants augmentait proportionnellement à la consommation maternelle de gluten au cours de la grossesse : le hazard ratio ajusté était 1.31 (IC 95 % = 1.01 à 1.72) pour une augmentation de la consommation de gluten de 10 g/jour. Les femmes qui avaient la consommation de gluten la plus élevée (≥ 20 g/jour) doublaient le risque de voir survenir un diabète de type 1 chez leurs enfants en comparaison de celles qui avaient la consommation de gluten la moins élevée (≤ 7 g/jour), donnant un hazard ratio ajusté de 2 (1.02 à 4).

En conclusion, une consommation élevée de gluten chez les mères au cours de la grossesse pourrait augmenter le risque de développer un diabète de type 1 chez les enfants. Toutefois une confirmation de ces données est indispensable et le mieux serait de réaliser une étude d’intervention.

Sources : 
Miettinen M.E. et Virtanen S.M. Dietary gluten and type 1 diabetes. Editorial. BMJ 2018 ; 362 : k3867.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…