"Soigne-moi et tais-toi" : l'affiche anonyme qui scandalise les médecins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Soigne-moi et tais-toi" : l'affiche anonyme qui scandalise les médecins

Réunis en congrès à Lille en décembre, les gynécologues et obstétriciens de France ont été accueillis par des affiches les accusant de sexisme et de violences envers leurs patientes. Sur les réseaux sociaux, les médecins s'insurgent.

 

"Mon consentement doit être demandé et son refus respecté, connard". C'est l'une des affiches placardées à proximité du Grand Palais de Lille, alors que se déroulaient les 41e journées du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

 

"Violenter le corps des femmes"

 

L'affiche est anonyme. Elle dit "NON" au congrès, jugé "sexiste, patriarcal et paternaliste". "La gynécologie, ses pratiques et son enseignement ont hérité d'une histoire sexiste et continue de violenter le corps des femmes", développe un autre placard.

Un 3e pamphlet va plus loin : "Cher gynéco, je n'ai pas...

48 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…