"La rémunération à l’acte ne peut plus être le modèle unique" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"La rémunération à l’acte ne peut plus être le modèle unique"

Le Conseil d’État organisait le 7 février dernier une journée consacrée à l’avenir des professions de santé. L’occasion de discuter de l’évolution des modes de rémunération pour les praticiens de ville. Réunis le 7 février par le Conseil d’État à l’occasion d’un colloque, représentants du ministère, de l’Assurance maladie et un syndicat de médecins généralistes ont débattu de l’évolution des modes de rémunération concernant les praticiens de ville. " La rémunération à l’acte ne peut plus être le modèle unique, même si elle demeure ultra-dominante " , a estimé Nicolas...
4 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…