Les pharmaciens pourront vacciner d’ici quelques jours  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les pharmaciens pourront vacciner d’ici quelques jours 

Alors que la vaccination dans les cabinets a débuté il y a moins d'une semaine, le ministre de la Santé a annoncé que les pharmaciens allaient pouvoir vacciner d’ici “quelques jours”. Selon la Haute Autorité de santé, tous les vaccins doivent pouvoir être administrés en officine.  

Invité du journal de 20h de France 2 lundi 1er mars, Olivier Véran a annoncé que les pharmaciens allaient pouvoir vacciner contre le Covid “d’ici quelques jours”, lorsque les livraisons seront assez nombreuses pour qu’il soit “intéressant de s'appuyer sur les pharmaciens”, qui n’attendent “que ça”. Selon le ministre de la Santé, la présence d’un médecin en officine pour superviser la campagne ne sera pas nécessaire, du moins pour le vaccin AstraZeneca.  

Alors que le nombre de médecins libéraux vaccinateurs a chuté en une semaine, le ministre a aussi appelé les généralistes à s’inscrire pour “commander les doses et protéger leurs patients”.  

Dans la foulée, la Haute Autorité de santé (HAS) a estimé hier soir que tous les vaccins contre le Covid-19 doivent pouvoir être administrés par les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes, en plus des médecins, afin d'accélérer la campagne de vaccination. Jusqu'à présent, la HAS estimait que seul le vaccin d'AstraZeneca pouvait être injecté par les pharmaciens et les sages-femmes, et pas les deux autres disponibles en France, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna. L'extension des compétences de tous ces professionnels de santé "est un levier d'accélération de la campagne" de vaccination, a souligné la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, lors d'une conférence de presse en ligne. L'objectif est de "diversifier le profil des vaccinateurs, de multiplier les lieux de vaccination et, in fine, de simplifier cette vaccination", a-t-elle poursuivi, en estimant que "la vaccination par les pharmaciens va pouvoir fluidifier et accélérer le processus de vaccination". 

La HAS recommande aussi que les pharmaciens puissent prescrire tous les vaccins contre le Covid, sauf aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de l'hémostase. De plus, elle conseille que les sages-femmes puissent aussi prescrire les vaccins aux femmes, "en particulier les femmes enceintes". 

[avec France 2 et AFP]  

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…