Les solutions injectables de kétamine classées stupéfiants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les solutions injectables de kétamine classées stupéfiants

Face à la recrudescence d’abus et de détournements, les préparations injectables à base de kétamine seront soumises à la règlementation des stupéfiants, vient de décider le ministère de la Santé. La mesure sera applicable le 24 avril prochain. Dans les festivals ou les clubs, la kétamine fait fureur. Venue d’Angleterre, où elle est bienh établie, la tendance à consommer de la "kéta", ou de la "ké", s’est bien installée en France, dans le milieu festif confidentiel tout comme dans les établissements grand public. Pour éviter le détournement de ce produit,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…