Radié par l’Ordre, il continuait d’exercer la médecine en se faisant payer en liquide | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Radié par l’Ordre, il continuait d’exercer la médecine en se faisant payer en liquide

 

Un ancien praticien a été condamné à un an de prison avec sursis pour exercice illégal de la médecine, ce lundi 16 novembre, par le tribunal judiciaire de Dax (Landes). Radié de l’Ordre des médecins en novembre 2012, il avait continué à pratiquer des soins d’acupuncture et de micronutrition jusqu’en septembre 2014.

 

Après avoir vécu une liquidation judiciaire en novembre 2012, ce médecin qui exerçait en médecine traditionnelle chinoise avait été radié par l’Ordre des médecins, révèle le quotidien local Sud Ouest. Pourtant, le praticien de Soorts-Hossegor avait continué à pratiquer des soins d’acupuncture et de micronutrition dans son cabinet. Sa plaque était d’ailleurs toujours apposée. Il facturait les séances 50 euros, réglées en espèces.

“Je pensais que je n’avais plus de compte : c’est pour ça que je demandais du liquide”, s’est défendu l’ancien médecin, âgé de 50 ans, ce lundi 16 novembre, lors de son procès au tribunal de Dax (Landes). Selon la présidente du tribunal, citée par Sud Ouest, il aurait ainsi empoché plus de 34.000 euros en 2014.

Reconnu coupable d’exercice illégal de la profession, l’ancien médecin a été condamné, ce lundi 16 novembre, à un an de prison avec sursis et à 1.000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis. Son ancienne compagne, “complice pour avoir partagé son train de vie”, a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis et 1.500 euros d’amende

 

 

[avec Sud Ouest et Ouest France]

23 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…