Bébé mort de faim : son généraliste condamné pour non-assistance à personne en danger | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Bébé mort de faim : son généraliste condamné pour non-assistance à personne en danger

Le tribunal correctionnel de Guéret a reconnu le médecin traitant du petit Gabin, mort à 22 mois de faim et de soif en 2013 coupable de non-assistance à personne en danger. Il a écopé de neuf mois de prison avec sursis. C’est une condamnation rare pour un médecin. Le généraliste de la famille du petit Gabin a été reconnu coupable le jeudi 2 juillet de non-assistance à personne en danger et a écopé de neuf mois de prison avec sursis. Il a aussi été condamné au paiement de 7.000 euros...
14 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…