"L'exercice isolé du médecin, c'est fini" avertit Thomas Mesnier

07/03/2019 Par Aveline Marques
Invité de RTL ce jeudi matin, le rapporteur général du projet de loi de santé a rappelé la volonté d'Emmanuel Macron d'en finir d'ici à 2022 avec l'exercice isolé des médecins libéraux. Le médecin urgentiste a par ailleurs défendu sa proposition d'amendement sur la "prescription" du pharmacien.

"Le Président de la République l'a bien dit en septembre dernier lorsqu'il a annoncé le plan santé : l'exercice isolé du médecin, c'est fini, a martelé le Dr Thomas Mesnier, député LREM rapporteur général du projet de loi de santé. L'avenir en 2019, en 2020, c'est l'équipe de soins pluriprofessionnelles : médecins, pharmaciens, infirmières, sages-femmes, kinés…" Auteur d'un amendement polémique autorisant les pharmaciens à "prescrire" certains médicaments pour des "petites urgences", le médecin urgentiste assume vouloir "aller plus loin" en "s'appuyant davantage" sur les différents professionnels de santé de proximité "pour répondre concrètement à des besoins du quotidien des Français". "Cet amendement, il n'est pas issu du Saint-Esprit. Il est issu de ma pratique de médecin urgentiste de terrain ou de député. Au quotidien, je vois des médecins syndiqués qui dans leurs équipes de soins sur le terrain mettent en place ce protocole et s'en offusquent publiquement ensuite", a-t-il taclé. "Je vois des médecins qui partent en vacances -ils ont bien le droit de prendre des congés- sans avoir trouvé de remplaçant et qui écrivent aux pharmaciens de renouveler tous les traitements de leurs patients en cas de besoin. Il faut qu'on trouve une solution", lance Thomas Mesnier. Auditionnée mardi par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, la ministre de la Santé s'est déclarée favorable à "un rôle renforcé des pharmaciens dans les parcours de santé". Mais pour Agnès Buzyn, la question de la prescription "doit nécessiter encore un peu de travail" pour aboutir "à un projet concerté qui ait l'assentiment de tous les acteurs". [avec RTL et AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17