Médecine esthétique.

Le SML crée l'Union de la médecine esthétique, pour une formation "indépendante"

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a annoncé la création d'une Union de la médecine esthétique (UME), dont l’objectif sera de garantir "l'indépendance" de cet exercice vis-à-vis de l’industrie. 

23/05/2024 Par Louise Claereboudt
Syndicalisme
Médecine esthétique.

Un nouveau syndicat polycatégoriel vient de sortir de terre. Il s'agit de l'Union de la médecine esthétique (UME). Sa création a été annoncée en grande pompe par le Syndicat des médecins libéraux (SML), qui en est à l'origine. Dans un communiqué diffusé ce jeudi 23 mai, le SML précise que l'objectif de cette nouvelle organisation est de "défendre une formation initiale et continue en médecine esthétique indépendante des laboratoires, industries et établissements du secteur". En clair, garantir l'indépendance de l'exercice de ces médecins aussi bien "dans leur diagnostic [que] dans leur prise en charge".

Selon le SML, cette Union de la médecine esthétique a déjà rassemblé "de nombreux médecins", "conscients de la nécessité d'une formation et d'un exercice dans un cadre éthique". Contactée par Egora, la Dre Sophie Bauer, présidente du SML, explique avoir d’ailleurs porté la création de cette Union après avoir reçu "des demandes de toutes parts" de confrères. 

 

Un DIU en préparation

Cette Union de la médecine esthétique prend place au sein du SML, précise-t-elle. Elle peut ainsi bénéficier de "toute la logistique" du syndicat historique, et de ses soutiens, en particulier politiques. Le bureau est déjà formé. Il est constitué d’un président (le Dr Dominique Bellecour), d’un secrétaire général (Dr Mike Amzallag), d’un trésorier (Dr Patrick Machin) et d’une vice-présidente (Dre Lydia Houri). 

La Dre Bauer indique par ailleurs que l’Union s’est déjà mise au travail. "Nous travaillons sur un DIU de médecine esthétique et anti-âge qui existe déjà, sur lequel on a ajouté des exigences", explique la chirurgienne thoracique et cardio-vasculaire. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17