Rendez-vous non honorés : en moyenne deux "lapins" par jour pour les médecins libéraux franciliens | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rendez-vous non honorés : en moyenne deux "lapins" par jour pour les médecins libéraux franciliens

Se basant sur une enquête régionale, l'URPS médecins d'Ile-de-France estime qu'en un an, 27 millions de consultations sont ainsi perdues en France, soit l'équivalent du temps de travail d'environ 4000 médecins.

 

"Redonner du temps de soins aux soignants" : c'est l'un des axes prioritaires identifiés par la mission flash sur les urgences et les soins non programmés conduite par le Dr Braun. Pour cela, il faut notamment "réfléchir aux moyens de lutter résolument contre les rendez-vous non honorés par une responsabilisation du patient", souligne le rapport rendu début juillet.

Une enquête réalisée dans la foulée par l'URPS médecins libéraux d'Ile-de-France auprès de 2000 praticiens révèle qu'en moyenne, les médecins de la région comptabilisent deux rendez-vous non honorés par jour, "avec des pics pouvant aller jusqu'à 5". Malgré la baisse de la démographie médicale et la mise en place de rappels automatiques, la tendance serait plutôt à la hausse, estiment la moitié des répondants. Pour 79% des médecins sondés, les "lapins" posés par les patients, majoritairement les nouveaux, représentent "une problématique majeure dans leur organisation quotidienne".

Loin d'être anodin, ce phénomène constitue "une perte de chance" pour les patients, souligne l'URPS, qui calcule qu'à l'échelon de la France, un rendez-vous non honoré par jour par médecin représente 27 000 000 de consultations annuelles, soit l’équivalent du temps de travail d’environ 4 000 médecins*. Pour les médecins franciliens, ce sont une à deux journées de travail non rémunérées par mois, "à un moment où on a du mal à convaincre les médecins de s'installer".

 

Pré-paiement pour les nouveaux patients?

Face à ce fléau, l'URPS réclame "une campagne nationale d’information sur l’accès aux soins, permettant de sensibiliser les usagers au respect de leur rendez-vous" et plaide pour le développement des plateformes de prise de rendez-vous en ligne, avec systématisation des SMS de rappel 24 heures avant, "impossibilité de prendre deux rendez-vous simultanés dans la même spécialité", et "option de prépaiement", notamment pour les nouveaux patients.

 

 

*Sur la base d'un rythme de 3 consultations par heure et de 50 heures de travail par semaine.

 

 

18 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…