PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Cancer de la prostate

L’enjeu est d’évaluer l’agressivité de ce cancer, généralement de bon pronostic, pour adapter le traitement.

1.

Le cancer de la prostate se situe en France au premier rang des cancers avec plus 56 800 nouveaux cas par an en 2012, devant le cancer du poumon (28 200 nouveaux cas) et le cancer colorectal (23 200 nouveaux cas). Son incidence a fortement progressé entre 2000 et 2005 (+ 8,5 % par an) en raison de l’effet combiné du vieillissement de la population, de l’amélioration de la sensibilité des techniques diagnostiques et de la diffusion du dépistage par dosage du PSA. Mais à partir de 2005 une baisse de l’incidence a été observée, correspondant au fait que la plupart des cancers prévalents sont diagnostiqués, ainsi qu’à la prise de conscience d’un risque de surdiagnostic et de surtraitement.

Référence

- HAS-INCa. Guide ALD n° 30 : Cancer de la prostate, révision janvier 2012.
- Association française d’urologie (AFU). Cancer de la prostate et dépistage. Communiqué du 15 mars 2012.
- Institut national du Cancer.

Le Pr François Haab déclare participer ou avoir participé à des interventions ponctuelles pour Allergan, Pfizer, Astellas.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…