Suicides filmés en live sur Internet : Difficile d'éviter la contagion | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Suicides filmés en live sur Internet : Difficile d'éviter la contagion

Avec le développement des réseaux sociaux proposant des live videos, on voit apparaître un nouveau phénomène : les suicides en direct. Entre l’indécence et le risque d’imitation, ces vidéos  commencent à inquiéter. Peut-on arrêter le phénomène, est-ce le début d’une épidémie ?

"Je ne veux plus vivre." Ce sont les mots qui accompagnent la vidéo de Nakia Venant. Le 22 janvier 2017, cette adolescente américaine de 14 ans a filmé son suicide et l’a diffusé en direct sur Internet. Elle avait entamé une session live plusieurs heures avant de mettre fin à ses jours. Quelques internautes ont ainsi visionné son suicide en temps réel. Avant elle, le 30 décembre, c’est Katelyn Nicole, une jeune fille de 12 ans, qui s’est filmée chez elle en Géorgie pendant quarante minutes sur l’application Live.me avant de se pendre. Pour cette dernière, la vidéo est restée en ligne sur Facebook et YouTube plusieurs semaines, les autorités étant incapables de la supprimer, et certains internautes n’hésitant pas à la republier.

En Russie, en novembre, ce sont un garçon et une fille de 15 ans qui, après avoir fait usage d’une arme à feu et alors qu’ils étaient encerclés par la police, se sont suicidés tout en se filmant via leur téléphone.

 

Suicides en direct

 

Que ce soit Facebook Live, l’application concurrente Periscope ou FaceTime, avec le développement des vidéos en streaming sur les réseaux sociaux, on peut voir émerger des images violentes non contrôlées, comme les suicides en direct. Les internautes, mi-voyeurs mi-impuissants, assistent à ce suicide, voire le relaient et le diffusent. Et le phénomène n’épargne pas la France.

L’année dernière, une adolescente s’était jetée sous les roues d’un RER tout en se filmant en direct via l’application Periscope. "Ce qui va se passer risque d’être très choquant", avait-elle annoncé, avant de se donner la mort. Plus récemment, à La Rochelle, une jeune fille de 18 ans s’est immolée en...

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…